Une nouvelle spécification technique pour améliorer la traçabilité du canola

La salubrité alimentaire dépend de la capacité de surveiller les processus, de la fourche à la fourchette. Les technologies de registre distribué, comme les chaînes de bloc, sont bien adaptées à l’atteinte de cet objectif, celles-ci offrant un registre immuable et facile d’accès permettant de suivre les aliments tout au long des chaînes d’approvisionnement.

En collaboration avec le Conseil canadien des normes (CCN) et avec l’appui de la Supergrappe des industries des protéines et ses membres, le Conseil stratégique des DPI a publié une nouvelle spécification technique (CIOSC/TS 114) sur les chaînes de bloc en agriculture axée sur la traçabilité du canola dans la chaîne d’approvisionnement canadienne. Chaque année, près de 43 000 fermes canadiennes produisent plus de 20 millions de tonnes de canola, faisant du Canada le troisième producteur en importance dans le monde.

La spécification technique fournit des exigences minimales relatives aux technologies de registre distribué pour renforcer la chaîne d’approvisionnement et accroître la traçabilité des produits agricoles au Canada. Elle prend en compte les exigences en matière de jetons numériques, de vérification des sources, de protocoles de chaînes de bloc, de normes sur les données et de gestion des contrats.

« L’utilisation de normes pour accroître la salubrité alimentaire et la croissance économique est l’une des priorités du Conseil canadien des normes. Cette spécification technique pour le canola démontrera clairement comment les chaînes de bloc s’appliquent au secteur agricole et aux chaînes d’approvisionnement au Canada et procure une meilleure interopérabilité, traçabilité, transparence et efficacité. » – Chantal Guay, directrice générale, Conseil canadien des normes

« La Canadian Blockchain Supply Chain Association est heureuse d’avoir contribué à cette importante première étape vers une norme officielle pour la chaîne d’approvisionnement du canola au Canada. Les chaînes de bloc sont essentielles à la modernisation du secteur agricole, et la normalisation dans ce domaine est un pas de géant pour veiller à la qualité, la sécurité et la salubrité des aliments. » – Erik Valiquette, président, Canadian Blockchain Supply Chain Association

« La capacité de tracer le canola, de la fourche à la fourchette, procure des avantages à tous les acteurs de la chaîne de valeur canadienne des ingrédients et aliments d’origine végétale. Cette norme développera la certitude que les acheteurs se procurent des aliments respectant les spécifications et consomment des protéines végétales durables de haute qualité. C’est ce qui fait du Canada un leader mondial dans le domaine des ingrédients et des aliments d’origine végétale. » – Bill Greuel, chef de la direction, Protein Industries Canada

« Farmers Edge est fier de cette norme à laquelle il a contribué. La traçabilité de la chaîne d’approvisionnement complète, grâce aux chaînes de bloc, répondra aux attentes des consommateurs qui cherchent de plus en plus à savoir où et comment les aliments ont été cultivés et connaître l’impact de leur production sur l’environnement. L’accès aux données de production, géré par les propriétaires, permettra une participation à des marchés nouveaux et plus lucratifs tout en offrant des avantages à tous les participants à la chaîne de valeur. » ­– Jamie Denbow, vice-président de l’agronomie numérique, Farmers Edge

« Le canola a une importance économique au Canada. La publication de cette spécification rehaussera la confiance dans la traçabilité de ce produit, en plus de favoriser l’élaboration de nouvelles technologies pour surveiller et évaluer les récoltes. » – Keith Jansa, directeur général, Conseil stratégique des DPI

Partagez cette publication

Retour haut de page

This website uses cookies to improve your experience. By using our website you agree to our Cookie Policy

This website uses cookies to improve your experience. By using our website you agree to our Cookie Policy