Début de l’élaboration d’une nouvelle norme pour l’authentification à distance de la biométrie

OTTAWA, septembre 8, 2022 – Le Conseil stratégique des DPI procède à la création d’une nouvelle norme nationale qui contiendra des indications sur l’authentification à distance de la biométrie.

L’utilisation de la mise en correspondance biométrique pour vérifier l’identité est devenue omniprésente ces dernières années. Depuis son association précoce avec la correspondance d’empreintes digitales latentes dans le cadre d’enquêtes criminelles, la technologie biométrique a évolué pour être utilisée dans le cadre de mouvements transfrontaliers, de transactions financières et même du déverrouillage d’appareils mobiles. Au fil du temps, un plus grand nombre de ces applications en sont venues à s’appuyer sur la mise en correspondance biométrique à distance dans le cadre de laquelle l’individu s’identifie sans se rendre à un emplacement commercial ou gouvernemental.

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’attrait de la biométrie à distance s’est accru à mesure que le gouvernement et les entreprises ont trouvé des façons d’interagir avec les particuliers sans que des interactions en personne soient nécessaires. Dans de nombreux cas, la biométrie à distance est désormais utilisée pour intégrer des individus dans de nouveaux systèmes et pas seulement pour des transactions individuelles au sein de systèmes existants. Dans ces cas, la chaîne de confiance pour l’ensemble du système dépend de la validité de la transaction biométrique à distance initiale.

Il s’agit d’une lacune importante. En effet, nous devons mettre en place une norme globale qui explique les problèmes particuliers de la mise en correspondance biométrique à distance ainsi que la façon dont les différents composants, tels que la précision de la mise en correspondance biométrique, la détection des attaques par mystification, la détection des attaques par injection, la géolocalisation, la surveillance vidéo et d’autres techniques, peuvent être combinés pour authentifier le processus de mise en correspondance biométrique à distance avec différents niveaux de sécurité adaptés à différentes applications. Toutes les entités déployant la biométrie à distance bénéficieraient de ces conseils, car cela leur permettrait d’adapter les techniques de sécurité déployées dans le cadre de l’authentification mobile au profil de sécurité de l’application particulière utilisant la biométrie à distance. Exiger un niveau trop élevé de sécurité pour chaque application est coûteux et moins pratique pour les utilisateurs finaux, mais exiger un niveau trop faible comporte des risques importants.

Impliquez-vous

Le Comité des politiques de normalisation du Conseil stratégique des DPI a approuvé la création d’un nouveau comité technique, le comité technique 15 sur la biométrie.  Notre processus d’élaboration des normes est collaboratif et ouvert à tous. Si vous souhaitez participer à l’élaboration de cette nouvelle norme par le comité technique sur la biométrie, veuillez communiquer avec nous en remplissant le formulaire ci-dessous.

Contactez Darryl Kingston, directeur principal des normes, pour plus de renseignements ou pour vous impliquer directement.

 

Pour les demandes des médias :

Julia Hancock

Gestionnaire principale de projet, normes

Conseil stratégique des DPI

julia.hancock@ciostrategycouncil.com

 

À propos du Conseil stratégique des DPI
Le Conseil stratégique des DPI a pour rôle de fournir une tribune nationale qui regroupe les dirigeants principaux de l’information et les chefs de file en technologie les plus avant-gardistes du Canada dans le but de les mobiliser collectivement autour des priorités numériques communes. À travers les principaux secteurs de l’économie canadienne : public, privé et sans but lucratif, le Conseil met à profit l’expertise et l’action collectives des DPI canadiens pour faire du Canada une nation axée sur le numérique. Le Conseil stratégique des DPI est accrédité par le Conseil canadien des normes et il élabore des normes nationales qui sous-tendent l’économie axée sur les données.

 

 

Partagez cette publication

Retour haut de page

This website uses cookies to improve your experience. By using our website you agree to our Cookie Policy

This website uses cookies to improve your experience. By using our website you agree to our Cookie Policy