Comment les fiducies de données devraient-elles protéger et partager l’information? Commentaire sur l’ébauche d’une norme

Le Conseil stratégique des DPI invite le public à formuler des commentaires sur la proposition d’une nouvelle norme nationale régissant la manière dont les établissements gérant des fiducies de données protègent les données qui sont partagées avec des tiers ou utilisées par ceux-ci.

Qu’est-ce qu’une fiducie de données?

De nombreuses nouvelles technologies seront utiles uniquement si elles ont accès à de grandes réserves d’informations. Dans de nombreux cas, la propriété de ces données n’est pas claire. Il est dans l’intérêt de tous que ces données soient détenues comme un bien commun utilisé par plusieurs organisations. C’est souvent le cas des technologies associées aux villes intelligentes qui surveillent les activités des lieux publics, comme l’utilisation des routes ou les mouvements de la circulation des piétons, et qui surveillent les renseignements liés à la santé publique. Les fiducies de données et les entités qui y sont liées, tel que les banques de données et les collaborateurs, sont créées afin de conserver ces renseignements et de partager l’accès à ceux-ci d’une manière contrôlée.

Le contenu de l’ébauche de la norme

La norme établit les critères requis pour une bonne gérance des données. Elle traite de la façon dont les organisations devraient protéger les données en leur possession, collaborer avec des tiers et aider à faire bon usage des informations tirées des données.
La norme indique également les systèmes de gestion et d’imputabilité que les organisations devraient mettre en place et la façon dont elles devraient interagir avec le public afin de s’assurer de faire preuve de transparence.

Importance

Les institutions de données font l’objet de nombreuses discussions et sont de plus en plus considérées comme des mécanismes permettant de dégager la valeur des données. Une norme nationale commune permettrait de garantir que ces organisations contrôlent les données en leur possession d’une manière responsable.
« La nouvelle norme définirait le rôle des responsables des données et fournirait des directives concernant ce que les organisations devraient faire lorsqu’elles partagent les données qu’elles recueillent avec des personnes et des organisations externes, a affirmé Alison Paprica, une professeure adjointe de l’Université de Toronto qui effectue des recherches sur la gouvernance de données et les politiques sanitaires. En tant que membre du comité technique de la nouvelle norme sur la gérance des données, j’encourage tout le monde à consulter l’ébauche et à partager ses commentaires afin de nous aider à solidifier cette norme volontaire. »

Votre avis

Le Conseil invite le public à lui faire part de ses commentaires sur l’ébauche proposée d’ici le 29 novembre. Partagez vos commentaires sur l’ébauche dès maintenant.

Partagez cette publication

Retour haut de page

This website uses cookies to improve your experience. By using our website you agree to our Cookie Policy

This website uses cookies to improve your experience. By using our website you agree to our Cookie Policy